EU | ES | FR | EN
Facebook Twitter Vimeo Goear Scribd
Euskal Idazleen Elkartea

Brève histoire de la littérature basque

Roman :

Le roman existentialiste émerge et brise les schémas du roman de mœurs. Le récit y est composé des problèmes, des doutes et des angoisses exprimés par des personnages complexes qui sont plongés dans des péripéties incessantes et se développent tout au long de l’histoire. A cette période, on remarque notamment les auteurs de romans Txillardegi et E. Erkiaga.

Cependant, on trouve également des récits autobiographiques ou populaires présentant une structure simple, populaire et fraîche. Ils présentent les évènements vécus, les personnages rencontrés, les paysages vus et les sentiments éprouvés par les personnages principaux ; l’histoire est racontée sur un ton sobre et réaliste. Les travaux les plus remarquables de ce genre sont ceux de S. Salaberria, S. Irizar, Ataño, I. Alkain et A. Zabala.

Poésie :

On trouve à cette époque des poètes de styles différents :

  • Poètes qui utilisent le lyrisme et la symbolique des maîtres d’avant-guerre : J.I. Goikoetxea “Gaztelu” et F. Artola “Bordari”, notamment.
  • Poètes usant d’un lyrisme symbolique élégant et minoritaire mais novateur : B. Gandiaga et L.M. Mujika.
  • Les héritiers du courant de Krutwig et Mirande : Otsalar, J. Azurmendi et M. Lasa.
  • Gabriel Aresti, auteur incontournable de la littérature basque.

Essai et revues :

Dans le domaine de l’essai, citons les articles publiés par K. Mitxelena dans la revue Egan : Euskal literaturaren etorkizuna (l’avenir de la littérature basque, 1951), Asaba Zaharren baratza (Le potager du vieux patriarche, 1960) et Prodomo (1970), entre autres. Ces articles sont par ailleurs recueillis dans le livre Mitxelenaren Idazlan hautatuak (Œuvres choisies de Mitxelena, 1972).

Quant aux magazines, mentionnons Olerti (1959) et Igela (1962-1963). La revue Olerti proposait des poèmes et des commentaires poétiques. La revue Igela, elle, fut créée par Jon Mirande et Txomin Peillen ; elle cherchait à briser les tabous et les clichés de l’époque : culture puritaine et hypocrite, triomphalisme ambiant. La revue faisait la satire du fanatisme des partis politiques de gauche et de droite, avec ironie et humour provocateur.

 

Idazleak Ikastetxeetan
Liburuak Gozagarri 2017
uberan.eus
Literatur Jarduerak
2011 Euskal Idazleen Elkartea
Zemoria kalea 25 · 20013 Donostia (Gipuzkoa)
Tel.: 943 27 69 99
eie@idazleak.eus

iametza interaktiboak garatuta