EU | ES | FR | EN
Facebook Twitter Vimeo Goear Scribd
Euskal Idazleen Elkartea

Brève histoire de la littérature basque

Le XXe siècle se divise en deux parties, situées avant et après la guerre civile de 1936. La renaissance littéraire commença à la fin du XIXe siècle puis se développa progressivement, au point de faire de cette période l’une des plus productives de l’histoire de la littérature basque, comme en témoignent les 300 livres environ qui furent publiés jusqu’en 1936. De nombreux marchés, fêtes et concours furent organisés autour de la littérature à travers le Pays Basque.

Au Pays Basque Nord, un mouvement littéraire se développa autour des magazines Eskualduna et Gure Herria et d’associations telles qu’Eskualtzaleen Biltzarra.

Au nord de la Bidassoa, la littérature était populaire, pragmatique. Citons les auteurs suivants : Jean Barbier (1875-1931), Jean Etxepare (1877-1935), Martin Landerretxe (1842-1930), Jean Saint-Pierre (1884-1951) et Julio Moulier “Oxobi” (1888-1958).

Au sud, la culture basque trouva une terre plus fertile. De nombreux groupements, associations et publications virent le jour. C’est là, sans nul doute, la caractéristique principale de cette période.

Au début du siècle, une assemblée fut organisée à Hendaye pour la création d’une orthographe basque unifiée, mais les participants ne purent parvenir à aucun accord. Aucune tentative ne fut donc faite sur ce point jusqu’à la création d’Euskaltzaindia, Académie de la Langue Basque, en 1919. Le thème fut abordé à nouveau en 1968, lors des réunions d’Arantzazu.

 

En ce début de siècle, la littérature suivit presque unanimement la voie tracée par Sabino Arana-Goiri et R. M. Azkue. L’intérêt pour la langue et la littérature basques se développa à travers le pays. En 1907, Julio Urkijo créa le magazine RIEV (Revista Internacional de Estudios Vascos), qui, en plus d’attirer d’autres auteurs, permit de présenter au peuple de nombreux travaux jusqu’alors difficilement accessibles.

 

De même, Gregorio Mugika s’appliqua à faire connaître les magazines Euskal Esnalea (1908-1918) et Euskalerriaren alde (1911-1931). Les auteurs qui participèrent à ce dernier furent nombreux ; citons notamment Domingo Agirre, Arturo Campion, Karmelo Etxegarai et Julio Urkijo.

 

Mais c’est en 1921 que la publication de revues atteignit son apogée ; en témoignent, entre autres, Zeruko Argia (Pampelune, 1919), Euskara (Bilbo, 1920), Argia (Donostia-San Sebastián,1921), Arantzazu (1921), Gure Herria (Bayonne, 1921), Eusko Folklore (Donostia-San Sebastián, 1921), Eusko-Deia (1921), Kaiku (1921), Gure Misiolaria (1924), Vida Vasca (1924) et Bulletin du Musée Basque (Bayonne,1924).

 

Ce foisonnement de publications basques se poursuivit jusqu’en 1930.

Idazleak Ikastetxeetan
Liburuak Gozagarri 2017
uberan.eus
Literatur Jarduerak
2011 Euskal Idazleen Elkartea
Zemoria kalea 25 · 20013 Donostia (Gipuzkoa)
Tel.: 943 27 69 99
eie@idazleak.eus

iametza interaktiboak garatuta