EU | ES | FR | EN
Facebook Twitter Vimeo Goear Scribd
Euskal Idazleen Elkartea

Brève histoire de la littérature basque

L’école de Sare/Saint-Jean-de-Luz et la littérature amoureuse

Au XVIIe siècle, la littérature basque connut un épanouissement sans précédents. 36 œuvres de plus de 50 pages furent publiées, dont 20 œuvres originales et 12 traductions. Ce mouvement littéraire avait son berceau dans la province du Labourd, aux environs de Saint-Jean-de-Luz, Ciboure et Sare. A cette époque, les auteurs du Pays Basque Sud tentaient avec grand mal de traduire les enseignements religieux.

Il semble que ce bouillonnement de l’école de Sare/Saint-Jean-de-Luz ait été lié à la situation économique des environs. Leurs ports importants voyaient débarquer de nombreux pêcheurs arrivés de Terre-Neuve ; à l’époque, Saint-Jean-de-Luz et Ciboure étaient les plus grandes villes du Pays Basque et abritaient une colonie basque importante, puisque de nombreux guipúzcoans et biscayens s’y étaient établis. Ces Basques de tous bords communiquant chacun dans son dialecte, la nécessité d’une langue basque unifiée se fit sentir. C’est dans ces villes, à la croisée des différentes cultures et religions, que fut créé et développé, plus tard, le mouvement que l’on appellerait “Ecole de Sain-Jean-de-Luz ou de Sare”.

Ce mouvement littéraire fut constitué autour d’un groupe de religieux et de quelques citoyens cultivés qui en étaient les lecteurs. Les auteurs de l’Ecole de Sare écrivaient donc dans le but de prodiguer des enseignements religieux à la bourgeoisie et aux classes inférieures. Ils utilisaient une langue plus moderne qu’Etxepare ou Leizarraga. Certains d’entre eux avaient une formation importante en sciences humaines, et la plupart avaient été initiés aux fondements des Beaux Arts.

L’auteur le plus connu et reconnu de l’Ecole de Sare/Saint-Jean-de-Luz fut sans aucun doute Axular, dont l’œuvre Gero (Après) fut publiée en 1643. Ce livre est sans conteste un modèle de la littérature classique basque et le restera au fil des ans, par-delà les modes et les écoles. Axular incarne en effet le meilleur prosateur basque.

Nous ne pouvons cependant ignorer, parmi les membres de l’Ecole de Sare, l’auteur Arnaut Oihenart. D’après les données qui nous sont parvenues, il fut le premier auteur non religieux de l’histoire de la littérature basque. Citons ici deux de ses travaux :

  • Notitia utriusque Basconiae, tum ibericae, tum aquitanicae (Histoire des deux Pays Basques, des Ibères et des Aquitains, Paris 1630). Publiée en latin, cette histoire du Pays Basque est certainement la plus critique et la plus réaliste de son époque.
  • Atsotitzak eta Neurtitzak (Proverbes et poèmes, 1657). Comme son nom l’indique, ce deuxième travail compte deux parties bien distinctes. La première recueille des proverbes, alors que la seconde présente des poèmes de sa composition. Dans ces derniers, le thème de l’amour domine, bien que des thèmes religieux n’en soient pas absents. Le poète utilise une métrique nouvelle, soignée et précise, s’appropriant la poésie européenne du XVIe siècle.

Sa poésie, qui s’éloignait de la métrique populaire, fut qualifiée de froide par certains critiques. S’il est vrai que sa langue dévoile une recherche de purisme et une nécessité de créer des néologismes, il fait appel, pour créer les nouveaux mots, aux outils inhérents à la langue basque. L’œuvre originale d’Oihenart est le fruit d’un poète qui maîtrisait à la perfection les secrets de sa langue.

Malgré la qualité de son écriture, ses œuvres n’eurent pas grande influence dans le mouvement littéraire, et ses idées ne furent pas bien accueillies dans la société. Heureusement, le quadri-centenaire d’Oihenart a été l’occasion de redécouvrir l’auteur.

Oihenart, dans L’Art Poétique Basque (1665), recueillit un poème amoureux rédigé en dialecte biscayen. En effet, la poésie amoureuse s’intégrait progressivement dans la province biscayenne. Deux de ces poèmes furent recueillis pas Rafael Mikoleta dans Modo breve de aprender la lengua vizcayna (1653), publié récemment par A. Zelaieta.

Idazleak Ikastetxeetan
Liburuak Gozagarri 2017
uberan.eus
Literatur Jarduerak
2011 Euskal Idazleen Elkartea
Zemoria kalea 25 · 20013 Donostia (Gipuzkoa)
Tel.: 943 27 69 99
eie@idazleak.eus

iametza interaktiboak garatuta